Action collective intentée contre Ticketmaster au nom des acheteurs de billets canadiens

Action collective intentée contre Ticketmaster au nom des acheteurs de billets canadiens

Action collective intentée contre Ticketmaster au nom des acheteurs de billets canadiens

 

  • Le dossier allègue que Ticketmaster est de connivence avec les revendeurs, en contravention du droit provincial et fédéral

TORONTO (26 septembre 2018) – Sotos Class Actions, un cabinet de premier plan spécialisé en actions collectives, intente une poursuite réclamant 250 millions de dollars en dommages au nom des personnes ayant acheté des billets en revente de Ticketmaster Canada Holdings ULC pour des événements en direct se déroulant au Canada depuis le 1er septembre 2013.

Ticketmaster est la plus grande plateforme de marketing de billets en Amérique du Nord. Depuis plusieurs années, les acheteurs de billets se plaignent que des billets au prix régulier sont souvent non disponibles au moment de leur apparente mise en vente, alors que des billets provenant de revendeurs apparaissent pour être vendus de manière contemporaine, incluant sur la plateforme de Ticketmaster, a des prix bien au-dessus du prix régulier.

Ticketmaster met de l’avant des conditions d’utilisation et des politiques prohibant l’achat massif de billets par des revendeurs par voie électronique ou autre; toutefois, une récente enquête de la CBC et du Toronto Star a révélé qu’en réalité, Ticketmaster encourageait les achats massifs par des revendeurs et avait développé une plateforme électronique nommée Trade Desk spécifiquement dans le but d’aider les revendeurs à mettre en vente un volume élevé de billets, incluant sur la plateforme de Ticketmaster.

Ticketmaster profite de la revente en prenant une commission supplémentaire sur la revente, en plus des frais qu’elle perçoit sur la vente initiale.

L’action collective allègue que la pratique de Ticketmaster constitue un arrangement ayant pour but de limiter l’offre de billets sur le marché primaire, et qu’elle viole ainsi la Loi sur la concurrence. L’action collective allègue également que les déclarations dans les conditions d’utilisation de Ticketmaster, à l’effet que les achats de masse sont prohibés, constituent des représentations trompeuses contraire à la Loi sur la protection du consommateur.

L’avocat principal du groupe, Me Jean-Marc Leclerc, a déclaré que « l’enquête menée par les médias a apporté une preuve convaincante de ce que plusieurs acheteurs de billets soupçonnaient depuis longtemps – que le marché est truqué en faveur des revendeurs et contre les consommateurs. Si véridique, cela signifie que les consommateurs canadiens ont payé plusieurs millions de dollars pour des billets dont le prix a été gonflé et en frais additionnels. Le but de cette action est de faire cesser ces pratiques et de remettre l’argent aux acheteurs de billets canadiens.

La procédure introductive peut être obtenue ici. Les personnes qui ont acheté des billets en revente sur le marché secondaire peuvent s’inscrire ici pour obtenir des mises à jour sur l’action collective.

Pour plus d’informations communiquez avec info@sotosclassactions.com

Les médias peuvent communiquer avec Jean-Marc Leclerc à jleclerc@sotosllp,.com et 416-572-7316